Uber annonce la création d’un fonds de soutien de 2M€ pour les partenaires chauffeurs en difficulté

Uber condamne fermement les blocages et violences de ces derniers jours, perpétrés par des groupes dont les leaders ne travaillent pas avec l’application Uber. Leur objectif est la fermeture des applications VTC pour revenir au système de la grande remise. L’image des 22 000 VTC français et de tout un secteur en plein essor en sort endommagée.

Uber s’est montré ouvert au dialogue, en répondant à l’invitation du Ministre des Transports, et ce malgré l’absence des principales plateformes françaises de VTC.

Les discussions furent l’occasion d’expliquer le travail quotidien des équipes d’Uber au service des chauffeurs qui utilisent l’application. Elles ont permis de rappeler que les tarifs et frais de service pratiqués par Uber permettent la rentabilité la plus élevée du secteur pour les chauffeurs, et se situent à un niveau indispensable pour garantir la pérennité d’Uber face à des investissements importants en France.

Cela étant, nous constatons que certains chauffeurs se retrouvent en situation de difficulté pour diverses raisons et nous souhaitons les aider. Uber annonce donc aujourd’hui la création d’un fonds de soutien de 2 millions d’euros. Les modalités précises de ce fonds seront déterminées dans les semaines à venir. La première étape sera d’interroger les chauffeurs utilisateurs de l’application Uber sur différents points relatifs à leur rentabilité (chiffre d’affaires, coûts et charges).

Uber a aussi confirmé sa volonté de participer à de nouvelles tables rondes avec l’ensemble des acteurs du secteur et les pouvoirs publics. Celles-ci ne pourront avoir lieu qu’en cas de fin totale et durable de tous les blocages et de toutes les violences, ainsi qu’avec la participation active de toutes les plateformes à ces réunions.

Lors de ces discussions, Uber abordera les points suivants, essentiels à une évolution positive du secteur :

  • Une réglementation qui permette aux chauffeurs d’utiliser des véhicules moins chers (et moins polluants)
  • Des conditions réglementaires cohérentes pour devenir VTC : pourquoi l’anglais ou l’orthographe devraient-ils être éliminatoires pour être chauffeur ? Ces contraintes font que pour pouvoir travailler, certains chauffeurs se tournent parfois vers des entreprises de transport dont certaines pratiquent des conditions financières déséquilibrées avec leurs chauffeurs
  • La protection sociale des chauffeurs indépendants et la contribution des plateformes à son financement
  • La mise en place d’une possibilité d’appel auprès d’un panel de chauffeurs en cas de désinscription d’une plateforme

Uber en France en quelques chiffres

  • 1,5 million d’utilisateurs en France
  • 15 000 chauffeurs professionnels partenaires utilisant l’application Uber en France
  • 87% des partenaires chauffeurs choisissent d’être chauffeur pour être indépendant

Le secteur VTC en France

  • 2% de la croissance française
  • 1 emploi créé sur 4 en Ile de France au 1er semestre 2016
  • le métier de chauffeur de VTC indépendant permet de gagner 1 600 euros net d’impôts et de frais par mois (1) pour une cinquantaine d’heures de travail (temps plein).

Les chauffeurs VTC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1)  Ces revenus sont équivalents voire supérieurs à ceux d’autres indépendants et travailleurs non qualifiés (le revenu net d’activité d’un indépendant du secteur des Services Personnels aux Particuliers s’élevait à 1310€ d’après l’INSEE).

Featured articles

Uber for Business now makes it easy to give your customers a ride

We’re excited to expand the Uber for Business platform beyond business travel, to include a world-class customer transportation solution, Uber Central. With Uber Central, organizations of all shapes and sizes can now easily provide on-demand, door-to-door transportation for their customers, clients, and guests.

UberEATS: Using technology to build a reliable food delivery experience

A little over a year ago, we set out to put a new spin on an old classic–make reliable food delivery available at the tap of a button. Back then, we started by offering food in the UberEATS app from 1,000 pioneering restaurant partners in four cities. And today, more than 40,000 restaurants globally–from poke shops to pasta spots–are sharing food with customers through UberEATS. With a growing restaurant community comes more choices and more complexity. So we’re cooking up features to continue to make UberEATS easy and reliable. Here is a taste–

Let’s take care of each other

This flu season, we’re delivering free flu-fighting care packages across the country. When you receive a pack, you’ll have the option to request a free flu shot from a registered nurse–for up to 5 people.